dimanche 26 octobre 2014

J. L. Beuzon


Illustrations: J.-L. Beuzon

Après une fine enquête menée par Totoro,
il semblerait que nous ayons à faire là au travail collectif de deux frères:
Joseph et Louis Beuzon.

Ils seront surtout actif dans les années 1910_30.
Ils peindront de belles affiches colonialistes, une série d'illustrations historiques.
Mais ils gagneront la gloire avec leurs illustrations des calendriers des postes (de 1920 à 1942 -?-), qui ornèrent les chaumières de notre ancêtres.

Disparu! Histoire D'Un Enfant Perdu
Texte: Albert Cim
Librairie Hachette & Cie - 1912

11 commentaires:

Tororo a dit…

Les petites variations que présentent les signatures (tantôt J., tantôt J.L.) m'ont donné l'idée de chercher "Beuzon tout court": et là on trouve des illustrations attribuées conjointement à "Joseph ET Louis Beuzon" (à côté d'autres attribuées tantôt à "J. L.", tantôt à un Louis, tantôt à un Joseph...) et s'il n'y avait pas eu de Jean-Louis Beuzon?
Serait-ce une piste?

Tororo a dit…

Après une recherche un peu plus poussée, la page de la généalogie des Beuzon-Goujon (originaires de Courcelles) nous fournit, je crois, la clé de l’énigme: "Deux des fils de Benjamin, JOSEPH et LOUIS, artistes-peintres, qui signaient " J.L. BEUZON", ont acquis une notoriété certaine comme aquarellistes et illustrateurs des almanachs des Postes et des Télégraphes jusque vers 1949".
Apparemment ils ont fourni aussi pas mal d'illustrations au Journal des Voyages.

Li-An a dit…

Magnifique enquête, Tororo !

Et je suis incapable de résumer l'histoire au vu des illustrations :-)

Thierry Robin a dit…

Bien joué, Totoro San!

Effectivement, mes recherches autour des lettres "JL" m'ont menés à des illustrations attribuées à un certain "Jean-Louis Beuzon".
Vraisemblablement, ce dernier n'a jamais existé.

Grand merci pour votre contribution.
Je corrige.

Thierry Robin a dit…

@ Li-An.
J'ai même supprimé tout un tas d'illustrations, genre "drame bourgeois" avec des familles buvant le café autour de la cheminée, qui rendent l'histoire encore plus indéchiffrable.

Anonyme a dit…

N'y a-t-il pas de troublantes similitudes dans ce que l'on peut deviner de l'histoire avec celle de Rémi sans famille?

Thierry Robin a dit…

Peut être, même si Sans Famille date tout de même de 1878.
La littérature populaire de ces années là n'est pas avare d’orphelins miséreux et crevant de faim, comme de gitans patibulaires maniant le couteau.

Beuzon a dit…

Bonjour à tous,

Félicitations à Tororo pour sa perspicacité car il a tout bon!

Pour info Joseph est mon arrière grand-père et Louis mon arrière grand-oncle.
Jean-Louis n'a jamais existé, de mémoire il a été mentionné (à tort) dans une bibliographie d'illustrateurs parue dans les années 1920/1930 ce qui fait que même aujourd'hui de nombreux sites internet mentionnent à tort ce prénom!

Mes aîeux ont dessiné entre 1890 et environ 1950 (parutions posthumes)avec les maisons d'édition Hachette (années 1910/1930), la maison Quantin 1890/1900, Boivin ancienne librairie Furne (1905/1910) Brepols (missels)1905 à 1950, journal des voyages de 1898 à 1914, militaria et bien sûr calendriers PTT de 1905 à 1954.
Le recensement de ces éditeurs et de ces périodes sont simplement le fruit de mes recherches depuis 25 ans car je n'ai eu aucune information d'ordre familiale concernant leurs travaux.
Sinon pour info je continue mes acquisitions de dessins originaux glanés comme je peux dans les ventes aux enchères en ligne ou à Drouot.
Christophe Beuzon

Thierry Robin a dit…

Merci Christophe Beuzon pour toutes ces précisions de première main.
Bonne chance dans votre chasse afin de réunir l'œuvre familiale.

Bernard Visse a dit…

Bonjour Christophe,
Connaissez-vous leurs dates et lieux précis de naissance et décès ?
Merci :-)

Bernard Visse a dit…

Pour recevoir votre message.........